Diagnostic Legionellose

Toutes les obligations à remplir

La légionellose, qu’est ce que c’est ? : La légionellose est une infection respiratoire provoquée par des bactéries du genre Legionella. Elle a été reconnue pour la première fois en 1976 à l’occasion d’une épidémie survenue à Philadelphie lors d’un congrès d’anciens combattants de l’armée des USA, d’où le nom de “Maladie du Légionnaire”.

Comment se produit la contamination ? : La contamination se fait par l’inhalation, les douches et les bains prolongés.

Comment lutter contre la légionellose ? : Il est possible de réduire le risque lié aux légionelles en agissant prioritairement sur une bonne conception et sur l’entretien des circuits et des installations susceptibles de diffuser des aérosols contaminés par des légionelles : tours aéroréfrigérantes, jacuzzis, installations de production et de distribution d’eau chaude sanitaire (ballons de stockage, réseaux d’eau, pommeaux de douche, robinets, etc) dans les établissements recevant du public, les établissements de santé, les établissements thermaux, les logements collectifs et les maisons individuelles.

Détection de la légionellose : En général, un professionnel va commencer par faire un état des lieux, c’est-à-dire identifier les dangers. Il va recenser tous les éléments à risques tels que les bassins, ballons de stockage, etc. Il va ensuite faire des prélèvements et enfin rédiger un rapport.

Développement de la légionellose : Le diagnostic de la légionellose s’appuie sur l’existence d’une pneumonie confirmée radiologiquement. Le diagnostic clinique est suivi d’un diagnostic biologique qui peut être réalisé selon différentes méthodes : isolement de la bactérie dans un prélèvement bronchique, présence d’antigènes solubles dans les urines, augmentation des titres d’anticorps par quatre entre deux prélèvements sanguins successifs, immunofluorescence directe positive.

La légionellose se développe dans les cas suivants :
• température de l’eau comprise entre 20 et 45°C
• stagnation de l’eau
• corrosion et entartrage des canalisations